Ternes-Cinéma, Paris, France - April 4, 1918

Ternes-Cinéma, Paris, France program for the week of April 4, 1918
TERNES-CINEMA
5, Avenue des Ternes  -- Metro: TERNES

FILMA-PROGRAMME No. 49


Ternes-Cinéma, Paris, France program for the week of April 4, 1918

NOTICES

UN ROMAN D'AMOUR ET D'AVENTURE

Le manoir de Dantel, La habitent Jean Sarrazin, directeur de la Banque Industrielle, la tante Mary et Ketty, sa nièce, dont Jean est le tuteur. Jean a un frère qui a avec lui une étonnante ressemblance, Jacques Sarrazin, homme de lettres.

Jacques a promis des vers à Ketty. Mais il ne les lui apporte pas, très occupe qu'il est d'achever un roman. Ketty lui rappelle sa promesse. Il vient, et faisant au manoir une visite a son frère, il lui expose qu'il a des dettes.

-- Tu ne feras jamais rien dans oe métier d'art qui ne nourrit pas son homme, déclare Jean. J'ai une place à ma banque. Prends- la.

Jean essaie de forcer la décision de jacques et lui remet même, fraternellement, une avance sur ses appointements.

Mais il y autre chose, Jacques s'est épris de Ketty. Il l'épouserait volontiers si Ketty partageait ses sentiments et si l'argent n'était pas un obstacle a cette union. Jacques a en effet toutes les délicatesses, et quand il confie a Ketty ses intentions de se faire banquier, Ketty l'encourage. Jean accepte donc.

Dans le même temps Jean, qui sans en rien dire, voit aussi Ketty d'un œil attendri, saisit l'occasion qui s'offre a lui, de parler. Surprise de la jeune fille qui vient consulter son ami Jacques, curieuse de ce qu'il lui dira. Et Jacques, se sacrifiaient pour la voir heureuse, n'hésite point a lui conseiller d'épouser Jean.

A la banque, jacques ne peut s'intéresser a tant de chiffres, et il ne targe point, au désespoir de Jean, a regagner son atelier et a reprendre les pages de son roman.  Cependant, lorsque Jean lui apprend son mariage avec Ketty, il en prend du chagrin, un chagrin tel, qu'un soir il rédige une lettre au commissaire de police et décide de se suicider.

A cette même heure un cambrioleur, Jim, a choisi l'atelier de Jacques pour une petite opération. Les deux hommes, face a face, Jacques qui manqua de courage dans l'exécution, dit à Jim :

-- Vous arrivez bien. N'ayant pas la force de m'exécuter, je vous charge de ma mort ; ce sera quand vous voudrez&ldots; Ma lettre au commissaire vous garantit de l'impunité. Ce chèque de 5,000 francs que je porterai toujours sur moi sera votre prime. Et Jim accepte le pacte.

Le lendemain une lettre de l'éditeur rendait l'espoir a Jacques, qui se remettait au travail dans une petite maison isolée, toua a fait oublieux de sa soirée mauvaise.

Ketty s'inquiète de cette absence. Elle voudrait bien revoir Jacques. Mais Jacques est fort absorbé par l'idée de terminer son roman, de le délivrer a son éditeur. Et c'est seulement lorsqu'il a touche la somme qu'il revient à son atelier.

Jim a gardé mémoire du pacte, lui, et durant ces semaines de retraite de Jacques, il n'a cessé d'attendre sa victime et de poursuivre Jean de ses assiduités, le prenant pour Jacques.

Un jour, Jim a réclamé a Jean, dans une rue déserte, les 5,000 francs du chèque, sa prime, et Jean, d'un revers de poing l'a étendu a terre Il se promet de se venger. Mais Jacques en revoyant Ketty n'a pu s'empêcher de la questionner : " Etes-vous heureuse ? " Et Ketty lui répond : " Oui " par amour-propre.

Jean, étant seul, un soir, fait sa cour a Ketty et se laisse entrainer a lui donner un baiser sur les lèvres. Brusquement, alors, Ketty comprend qu'elle se fera jamais a l'idée d'être a Jean. Elle court chez Jacques, tandis que Jean, après le départ de Ketty, reçoit la visite inopinée de Jim qui le surprend, lui pose subrepticement un masque chloroformé sur le visage et le tient dans sa dépendance.

-- Ton heure est venue, lui dit Jim. Et il le fouille.

Heureusement les amoureux arrivent à la rescousse. Jim s'étonne. L'erreur s'explique. Jacques arrache le revolver dont l'apache allait se servir et contaste qu'il est vide de cartouchos. On le renvoie bredouille.

Les frères éclaircissent la situation.

Jacques épouse Ketty. Jean s'en console en voyant leur bonheur.

Des jours passent le livre de jacques est en vente. 

Jim qui rode dans Paris le voit a un éventaire.

-- " Un Roman d'amour&ldots; ! " Joli titre ! murmure-t-il. Ceste gal, l'auteur aurait pu me l'envoyer avec une dédicace.

A NOVEL OF LOVE AND ADVENTURE

Jean Sarrazin, Director of the Industrial Bank, lives in the Dantel manor with his Aunt Mary and Ketty, his neice.  John is the guardian of Ketty.  Jacques Sarrazin, a writer, is John's brother who has an astonishing resemblance to him.

Jacques had promised to introduce Ketty to Jean, but he did not bring him.  She convinces Jacques to take her to visit Jean's house.  During the visit to the house, Jean reveals Jacques' debts.

"You'll never do anything in the art business to feed yourself," says Jean. "I have a position in my bank. Take it."

Jean tries to force the job decision on Jacques, and even gives him an advance on his salary.

But there is something else, Jacques is in love with Ketty. He would be happy if Ketty shared these feelings and if money was not an obstacle to the union.  Jacques tells Ketty about his intentions to be a banker, and Ketty encourages him.  Jean hires him.

At the same time, Jean looks longingly at Ketty, but doesn't say anything to her. She surprises Jacuqes and asks him if he thinks Jean is attracted to her.  Jean wants to see her happy, and does not hesitate to advise her to marry Jean.

At the bank, Jacques cannot focus on so many numbers and to the despair of Jean he returns to his workshop and back to the pages of his novel.  When Jean tells Jacques of his engagement to Ketty, Jacques feels sad.  One evening he writes a letter to the police commissioner and decides to commit suicide.

At the same time Jim, a burglar, breaks into Jacques workshop.  Jacques did not have the courage to kill himself. When the two men are face to face, Jacques says to Jim, "I can't kill myself.  I will pay you to kill me when you want.  My letter to the Police Commissioner guarantees that you will not be prosecuted. This 5000 franc check that I will always carry with me will be your fee.  Jim accepts the pact.

The next day a letter from his editor gives Jacques hope.  He went back to work in a small isolated house, and everyone forgot his bad night.

Ketty is concerned about his absence.  She would like to see Jacques. But Jacques is absorbed with finishing his novel, so he can deliver it to his publisher. And only when he earns the check amount does he return to his studio.

Jim remembered the pact, and while Jacques was gone he stopped waiting for his victim, and he started watching Jean, mistaking him for Jacques.

One day, Jim stops Jean in a deserted street, asks for the check, and John pushes him away. Jim promises to take revenge. Jacques has to ask Ketty, "Are you happy?". And Ketty answered, "Yes".

One evening, John comes by to court Ketty and she gives him a kiss on the lips.  Ketty realizes that she will never love John.  She runs away with Jacques, and Jean receives an unexpected visit from Jim.  Jim covers Jacques' face with a chloroform rag.

--Your time has come, said Jim.

Fortunately the lovers come to the rescue. Jim is surprised, but the mistake is explained to him. Jacques snatches the revolver that the burglar was going to use. It contained empty cartridges. It is returned. The brothers clarify the situation.

Jacques weds Ketty. Jean consoles himself by seeing them happy.

After some days go by the book by Jacques is on sale.

In Paris, Jim sees it for sale in a stall.

- "A love story! Nice title!", he whispers. "The author sould have sent it to me with a dedication."

 

PARFUMERIE des GALERIES St-MARTIN
11 & 13, Boulevard St-Martin - Tél. Archives 10-61
Maison ou l'on trouve tout ce que l'on peut désirer en
PARFUMERIE et ARTICLES de VOYAGE
Deux Rayons très importants, uniques à Paris
Spécialité de FARDS pour La Ville et le Théâtre
Rayon spécial pour les Artistes

PROGRAMME
du Vendredi 5 au Jeudi 11 Avril
(Friday, April 5 through Thursday, April 11th)

1. Fantaisie dur Si j'étais Roi
par l'ORCHESTRE.

2. Plein air

3. Actualités de la Semaine
(Newsreel of the Week)

4. ANNALES DE LA GUERRE
(History of the War)

5. Le Baron Mystère
Deuxième épisode
(2nd episode)

ENTRACTE

6. La Nouvelle Mission de Judex
12e épisode : LE CHATIMENT
(12th episode)

7. Un Roman d'Amour & d'Aventure
interprété par
Sacha GUITRY et Yvonne PRINTEMPS

Orchestre sous la direction de M. LEBEUF
Piano de la Maison DAUVILLIER

La Direction se réserve le droitde modifier le Programme
(The management reserves the right to modify the program.)

Avant de vendre vos BIJOUX
consultez MAXIMA
3 Rue TAITBOUT
Teleph GUT 14-50
Qui achète au MAXIMUM

Arrêtez
votre choix sur un Chronomètre
LIP
si vous voulez un bonne Montre Française
EN VENTE CHEZ les BONS HORLOGERS
Exiger la marque LIP sur le cadran


Ternes-Cinéma, Paris, France program for the week of April 4, 1918

Rêve Inconnu
Parfums Captivants
LE BUAN
Parfumeur
48, Rue Claude-Vellefaux, 48
Dernières Nouveautés
Military Cross     Hero's Perfume     Simple Aveu

Les Dents pour tous
Pendant la durée des hostilités, 50 0/0 sur le Tarif
SPECIALITE D'APPAREILS DENTAIRES
Soins de la bouche - BRIDGE WORK
2, Boulevard Beaumarchais (Place de la Bastille)
Téléphone : ROQUETTE 48-62

GRANDE
BOUCHERIE CHAVALINE
MAISON A BEL MARGNE
3, Rue Poncelet
Viande de 1re qualité ANE et MULET
SPECIALITE DE VIANDES HACHEES
SAUCISSONS d'ARLES & de LORRAINE
SUCCURSALES : 6, rue Rennequin & Marche des Ternes, 15-16
Tenues par C. BLONDEAU, mutile de la guerre

Fournitures  INSTALLATIONS Electriques
PATERNOTTE
52, Rue des Dames (XVIIe)
Téléphone : MARCADET 11-62

A la Jeune France
13 Avenue des Ternes  Paris
SES IMPERMEABLES
SES KEPIS

-- Que vous êtes jolie et que vous sentez bon!
--Ah! Voila: je sors de chez CLAIRET,
26, Rue Jouffroy, le grand Parfumeur-Coiffeur, dont les Salons d'Ondulation, de Manucure et de massage Facial sont si fréquentés.
BEN --ENGLISH--TAILOR
52, Avenue de Clichy, 52
COMPLETS à partir de 75 fr.
Draps fabriques par la Maison

L'EDITION ARTISTIQUE, 34 Avenue de St-Owen -- Tel.: Marcadet 11-42


Public Domain Mark
This work (Ternes-Cinéma program, by Ternes-Cinéma, Paris), identified by Bruce Calvert, is free of known copyright restrictions.

More Information on the Ternes-Cinéma...

The Ternes-Cinéma at CinemaTreasures.com


free html hit counter

Last Modified May 29, 2012